Ir direto para menu de acessibilidade.
Portal do Governo Brasileiro
Página inicial > Notícias > Une coopération technique solide et un dialogue politique fluide (Le Soleil, Senegal, 9/12/2019)
Início do conteúdo da página

icone impressorasVersão para impressão

 

Une coopération technique solide et un dialogue politique fluide (Le Soleil, Senegal, 09/12/2019)*

Ministre d’État des Relations Extérieures du Brésil

 

Le Brésil et le Sénégal célèbrent en 2020, soixante (60) ans de relations diplomatiques. Depuis lors, nos liens se sont développés dans divers domaines. Nous avons aujourd’hui une coopération dense dans le domaine de la défense, des échanges commerciaux remarquables, une coopération technique solide et un dialogue politique fluide, nourris par les liens historiques, culturels et affectifs entre nos peuples.

Dans le domaine de la défense, il faut souligner la formation de militaires sénégalais dans les académies militaires brésiliennes. Le Brésil reçoit chaque année un nombre important d’officiers pour suivre des cours de perfectionnement. Il faut mentionner également la présence d’un officier brésilien à l’École nationale des officiers à Thiès et d’un sergent à l’École nationale de sous-officiers à Kaolack, en soutien à la formation de militaires sénégalais.

Les Brésiliens ont également beaucoup à apprendre des Sénégalais dans cette coopération. Le Sénégal est aujourd’hui le plus gros contributeur d’officiers de police et l’un des plus gros contributeurs d’officiers féminins pour les missions de maintien de la paix des Nations unies.  Le Brésil est intéressé par cette expérience sénégalaise et peut, en même temps, partager ses connaissances dans des domaines spécifiques de formation.

Dans les domaines économique et commercial, le Sénégal est un partenaire important du Brésil: troisième importateur de riz brésilien au monde et premier en Afrique. Nous sommes convaincus qu’il reste encore des opportunités à saisir et des portes à ouvrir. J’ai décidé que l’ambassade du Brésil à Dakar organisera, deux fois par an, une réunion d’hommes d’affaires des deux côtés de l’Atlantique pour accroître les flux d’échanges commerciaux et d’investissements.

La coopération technique a été l’un des principaux axes des relations bilatérales entre nos deux pays.  En effet, la coopération brésilienne repose sur la création et le renforcement de capacités dans les institutions des pays partenaires, à la lumière des priorités définis par ceux-ci. Il n’y a pas d’imposition de conditionnalités. Das ce esprit, le Brésil et le Sénégal ont déjà mis en œuvre des projets dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la sécurité alimentaire et de la santé, entre autres.  À titre d’exemple, je citerai le programme des Fermes de Naatangué, de production agro-écologique durable.

Au cours de ma première visite au Sénégal, j’aurai l’occasion d’aborder, avec mon homologue sénégalais, un large éventail de sujets, tels que l’intégration régionale et continentale, la sécurité et la réactivation de la Zone de paix et de coopération de l’Atlantique Sud.  Nous examinerons également les moyens d’accroître notre coopération technique et éducative.

Nous allons approfondir nos contacts, tâche que sera facilitée par le fait que nous partageons des perspectives similaires sur divers sujets.  Notre dialogue repose sur l’amitié de nos peuples, qui entretiennent fort heureusement des liens symboliques et culturels profonds. Cette visite réaffirmera non seulement ces liens, mais aussi, j’en suis persuadé, les renforcera davantage.

 

_________________ 

*Fonte: Ministério das Relações Exteriores

registrado em:
Fim do conteúdo da página